Beaucoup retenu par une carrière professionnelle et sportive très soutenue, c’est en 1997 que Guy CHAPPAT trouve enfin le loisir de s’adonner à cette passion de la peinture.

Autodidacte, ses premiers pas furent très timides, puis concrétisés par une bonne  progression au fil du temps.

Cette évolution, il la doit en particulier à Janine BERNARD, une artiste locale reconnue sur le plan international, et dont il fût l’élève à l’atelier du Nouvion-en-Thiérache, une toute petite ville sympathique entre Hirson et St Quentin.

Figuratif, il n’est attaché à aucun thème. Ses préférences vont malgré tout plus particulièrement vers les natures mortes, les fleurs, les paysages, les scènes anciennes, et aussi les portraits d’artistes de la chanson ou autres.

Il privilégie plus particulièrement la peinture à l’huile, très rarement l’acrylique, et  aussi le crayon.

Cette passion  lui permet, à l’occasion d’expositions, de profiter d’échanges avec un public « tous horizons », mais aussi et surtout de passer d’excellents moments de détente, en particulier à l’instant de la dernière touche, peut-être porteuse de sensibilité pour le regard des autres.



Méta